Césarienne et troubles génitosexuels du post-partum - Inserm - Institut national de la santé et de la recherche médicale Access content directly
Journal Articles Pelvi-périnéologie Year : 2009

Césarienne et troubles génitosexuels du post-partum

Abstract

Objet La prévalence et la prévention des troubles génitosexuels consécutifs à l'accouchement sont peu connues. Il serait logique de penser que la césarienne qui évite le traumatisme périnéal s'accompagne de moins de troubles de la fonction sexuelle. Méthode Nous avons réalisé une revue de la littérature sur le sujet. Résultat La prévalence de la dyspareunie en post-partum immédiat est estimée entre 20 et 50 %, la durée moyenne des symptômes est de quatre mois. La déchirure périnéale est un facteur de risque pour la dyspareunie du post-partum immédiat. Les troubles sexuels peuvent persister plus longtemps en cas de déchirure grave. À distance de l'accouchement, il n'existe pas de différence entre les femmes accouchées par césarienne et les femmes accouchées par les voies naturelles pour la prévalence de la dyspareunie dans un essai randomisé, les cohortes de femmes suivies après l'accouchement et les enquêtes transversales. Conclusion La césarienne ne semble pas apporter de protection contre les troubles génitosexuels.
Fichier principal
Vignette du fichier
Troubles_genito_sexuels_et_cesarienne.pdf (38.1 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

inserm-00422695 , version 1 (08-10-2009)

Identifiers

Cite

Xavier * Fritel. Césarienne et troubles génitosexuels du post-partum. Pelvi-périnéologie, 2009, 4 (3), pp.207-212. ⟨10.1007/s11608-009-0248-7⟩. ⟨inserm-00422695⟩
233 View
2105 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More