Contrôle du FDR et imputation de valeurs manquantes pour l'analyse de données de protéomiques par spectrométrie de masse - Inserm - Institut national de la santé et de la recherche médicale Access content directly
Theses Year : 2024

FDR control and missing value imputation for the analysis of mass spectrometry-based proteomics data

Contrôle du FDR et imputation de valeurs manquantes pour l'analyse de données de protéomiques par spectrométrie de masse

Abstract

Proteomics involves characterizing the proteome of a biological sample, that is, the set of proteins it contains, and doing so as exhaustively as possible. By identifying and quantifying protein fragments that are analyzable by mass spectrometry (known as peptides), proteomics provides access to the level of gene expression at a given moment. This is crucial information for improving the understanding of molecular mechanisms at play within living organisms. These experiments produce large amounts of data, often complex to interpret and subject to various biases. They require reliable data processing methods that ensure a certain level of quality control, as to guarantee the relevance of the resulting biological conclusions.The work of this thesis focuses on improving this data processing, and specifically on the following two major points:The first is controlling for the false discovery rate (FDR), when either identifying (1) peptides or (2) quantitatively differential biomarkers between a tested biological condition and its negative control. Our contributions focus on establishing links between the empirical methods stemmed for proteomic practice and other theoretically supported methods. This notably allows us to provide directions for the improvement of FDR control methods used for peptide identification.The second point focuses on managing missing values, which are often numerous and complex in nature, making them impossible to ignore. Specifically, we have developed a new algorithm for imputing them that leverages the specificities of proteomics data. Our algorithm has been tested and compared to other methods on multiple datasets and according to various metrics, and it generally achieves the best performance. Moreover, it is the first algorithm that allows imputation following the trending paradigm of "multi-omics": if it is relevant to the experiment, it can impute more reliably by relying on transcriptomic information, which quantifies the level of messenger RNA expression present in the sample. Finally, Pirat is implemented in a freely available software package, making it easy to use for the proteomic community.
La protéomique consiste en la caractérisation du protéome d’un échantillon biologique, c’est-à-dire l’ensemble des protéines qu’il contient, et ce de la manière la plus exhaustive possible. Par l’identification et la quantification de fragments de protéines analysables en spectrométrie de masse (appelés peptides), la protéomique donne accès au niveau d’expression des gènes à un instant donné, ce qui est une information capitale pour améliorer la compréhension des mécanismes moléculaires en jeu au sein du vivant. Ces expériences produisent de grandes quantités de données, souvent complexes à interpréter et sujettes à certains biais. Elles requièrent des méthodes de traitement fiables et qui assurent un certain contrôle qualité, afin de garantir la pertinence des conclusions biologiques qui en résultent.Les travaux de cette thèse portent sur l'amélioration de ces traitements de données, et plus particulièrement sur les deux points majeurs suivants:Le premier est le contrôle du taux de fausses découvertes (abrégé en FDR pour “False Discovery Rate”), durant les étapes d’identification (1) des peptides, et (2) de biomarqueurs quantitativement différentiels entre une condition biologique testée et son contrôle négatif. Nos contributions portent sur l'établissement de liens entre les méthodes empiriques propres à la protéomique, et d’autres méthodes théoriquement bien établies. Cela nous permet notamment de donner des directions à suivre pour l’amélioration des méthodes de contrôle du FDR lors de l'identification de peptides.Le second point porte sur la gestion des valeurs manquantes, souvent nombreuses et de nature complexe, les rendant impossible à ignorer. En particulier, nous avons développé un nouvel algorithme d’imputation de valeurs manquantes qui tire parti des spécificités des données de protéomique. Notre algorithme a été testé et comparé à d’autres méthodes sur plusieurs jeux de données et selon des métriques variées, et obtient globalement les meilleures performances. De plus, il s’agit du premier algorithme permettant d’imputer en suivant le paradigme en vogue de la “multi-omique”: il peut en effet s’appuyer, lorsque cela est pertinent, sur des informations de type transcriptomique, qui quantifie le niveau d’expression des ARN messagers présents dans l’échantillon, pour imputer de manière plus fiable. Finalement, Pirat est implémenté dans un paquet logiciel disponible gratuitement, ce qui rend facilement utilisable pour la communauté protéomique.
Fichier principal
Vignette du fichier
ETOURNEAU_2024_archivage.pdf (7.15 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04634983 , version 1 (04-07-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04634983 , version 1

Cite

Lucas Etourneau. Contrôle du FDR et imputation de valeurs manquantes pour l'analyse de données de protéomiques par spectrométrie de masse. Autre [q-bio.OT]. Université Grenoble Alpes [2020-..], 2024. Français. ⟨NNT : 2024GRALS001⟩. ⟨tel-04634983⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More