Caractéristiques et prise en charge des patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique traités par la pirfénidone sous forme de gélules ou de comprimés : cohorte RaDiCo-PID - Inserm - Institut national de la santé et de la recherche médicale Access content directly
Conference Poster Year : 2021

Caractéristiques et prise en charge des patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique traités par la pirfénidone sous forme de gélules ou de comprimés : cohorte RaDiCo-PID

Abstract

Introduction : La pirfénidone, indiquée dans le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI), est désormais disponible sous forme de comprimés (nouvelle formulation disponible le 1 avril 2018) ou de gélules. L’objectif de cette étude est de décrire la tolérance, les arrêts de traitement et le taux de substitution entre les deux formulations (gélules/comprimés) en France. Méthodes : Une analyse rétrospective de données issues de la cohorte RaDiCo-PID (Rare Disease Cohorts - Pneumopathies Interstitielles Diffuses), financée par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) et gérée en utilisant l’application REDCap, chez des patients (pts) atteints de FPI ayant reçu au moins une dose de pirfénidone (1 juillet 2017- 30 juin 2019) a été réalisée. Résultats : Parmi les 288 pts traités par la pirfénidone, 162 l’avaient nouvellement initiée sur la période d’observation. Dans la population des patients traités par la pirfénidone pendant la période de substitution, après le 1 avril 2018 (n=256), les caractéristiques des patients (sexe, âge à l'inclusion/au diagnostic) par type de formulation étaient homogènes. Au total, 44,9% (IC 95% 38,8-51,0) des patients sont passés de la gélule au comprimé et 4,7% (IC 95% 2,10-7,28) du comprimé à la gélule. Dans l'ensemble, la durée moyenne du traitement a été de 21,5 mois (±18,7) et la médiane (Q1 ; Q3) de 16,2 mois [6,3 ; 29,3] avec une dose moyenne de 2106,7 (±460,7) mg/jour. Près de la moitié des patients (119/256, 46,5%) ont définitivement arrêté le traitement, pour intolérance (81/119 pts, 68,1%) ou inefficacité (21/119 pts, 10,1%). Le taux d'arrêts de traitement définitifs était de 36,1% (IC 95% 27,5-44,8) dans le groupe « substitution », 45,8% (IC 95% 36,9-54,8) dans le groupe « comprimés » et 60,7% (IC 95% 51,9-69,5) dans le groupe « gélules uniquement ». Le temps médian jusqu’à l’arrêt de la pirfénidone dans les 3 groupes est présenté dans la Figure ci-dessous. Des événements indésirables ont été rapportés chez 112 patients (39%) dont des événements indésirables graves (hospitalisations) chez 5 patients (4,9%). Conclusion : Cette étude présente des données de vie réelle chez des patients atteints de FPI traités par une seule formulation de la pirfénidone ou ayant eu une substitution entre les deux formulations (gélules ou comprimés). Ces observations suggèrent une bonne tolérance de la formulation « comprimés » avec moins d’arrêts de traitements et une durée de traitement plus longue par rapport aux gélules.
Fichier principal
Vignette du fichier
RaDiCo _PID.pdf (496.33 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

inserm-04058802 , version 1 (05-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : inserm-04058802 , version 1

Cite

Vincent Cottin, Sonia Gueguen, Stéphane Jouneau, Bruno Crestani, Philippe Bonniaud, et al.. Caractéristiques et prise en charge des patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique traités par la pirfénidone sous forme de gélules ou de comprimés : cohorte RaDiCo-PID. Congrès de Pneumologie de Langue Française (CPLF), 2021, Virtuel, France. ⟨inserm-04058802⟩
57 View
12 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More