Vaccins, adjuvants et réponse immunitaire post-vaccinale : bases immunologiques - Inserm - Institut national de la santé et de la recherche médicale Access content directly
Journal Articles Revue Francophone des Laboratoires Year : 2019

Vaccins, adjuvants et réponse immunitaire post-vaccinale : bases immunologiques

Abstract

La vaccination a pour but d'induire une réponse immunitaire mémoire capable de protéger l'hôte contre la survenue d'une maladie liée à un agent infectieux. Au-delà de cette protection individuelle, les vaccins confèrent une protection collective en limitant le risque de transmission aux sujets qui ne peuvent être vaccinés ou ne répondent pas aux vaccins. La protection vaccinale repose sur les anticorps, qui neutralisent les toxines ou agents pathogènes ou favorisent la phago-cytose, mais également sur les cellules T helper nécessaires à la génération de lymphocytes B mémoires et de lymphocytes T cytotoxiques qui peuvent détruire les cellules infectées. Les principaux types de vaccins sont les vaccins vivants atténués, les vaccins inactivés à germes entiers et les vaccins inertes peptidiques. Les vaccins vivants atténués sont intrinsèquement immunogènes mais, du fait de leur potentiel réplicatif, sont contre-indiqués en cas d'immunosuppression. Les vaccins inactivés à germes entiers ne présentent plus ce risque mais nécessitent des rappels vaccinaux en raison d'une moindre immunogénicité. Les vaccins inertes peptidiques ne présentent plus de signaux de danger mais seulement les épitopes antigéniques et requièrent donc l'ajout d'adjuvants. Les effets secondaires avérés des vaccins correspondent à la réaction inflammatoire induite initialement et qui participe à la génération d'une réponse immunitaire mémoire cellulaire efficiente. La détermination d'un lien de causalité entre un effet indésirable et un vaccin repose sur la consistance, la force de l'association, la spécificité de l'évènement indésirable, de la relation temporelle et de la vraisemblance biologique entre l'injection vaccinale et l'évènement indésirable. Les effets secondaires sévères des vaccins restent exceptionnels.

Domains

Cancer
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_Miot C_RFLEq7.pdf (761.19 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

inserm-02912681 , version 1 (06-08-2020)

Identifiers

  • HAL Id : inserm-02912681 , version 1

Cite

Charline Miot, Caroline Poli, Emeline Vinatier, Pascale Jeannin, Céline Beauvillain. Vaccins, adjuvants et réponse immunitaire post-vaccinale : bases immunologiques. Revue Francophone des Laboratoires, 2019. ⟨inserm-02912681⟩
123 View
2635 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More